dimanche 8 février 2015

Sortie des limbes

J'extrais ce blog des limbes dans lesquelles je l'ai laissé sombrer depuis maintenant un mois et demi.
Les soucis et le doute m'en ont tenu éloigné, mais me revoilà.

Pas mal de choses :

D'abord une planche de bande dessinée, pour exprimer ce que j'ai ressenti ce dernier mois suite aux attentats et à la vague islamophobe qui a suivi. Je suis dessinateur, et même si je ne suis pas musulman les cultures et les spiritualités de l'Islam tiennent une place très importante dans mon cœur : j'ai donc été touché à double titre. Bref, cette planche est sans doute un peu simpliste et cucul la praline, mais tant pis. 
Ça m'aura permis d'essayer d'aller vers une certaine naïveté, une sorte d'innocence du dessin et de spontanéité dans le trait. J'ai envie et besoin de ça en ce moment (sans doute en partie à cause de la merveilleuse exposition d'art brut que j'ai pu voir à la maison rouge, à Paris) même si je garde un dessin plus travaillé et construit pour mes cartes à gratter, par exemple.

Ensuite, une illustration qui date d'il y a presque deux mois, à la gouache :




Ensuite, j'ai continué un peu les recherches pour mon futur bestiaire. J'en ai refait quatre mais n'ai pu scanner que la première. Pour les trois autres, je n'ai que des photos de très très piètre qualité, que je vous montre quand même pour vous donner une idée de la chose. 
On m'a offert de l'encre dorée pour taille douce, donc je vais pouvoir commencer à faire des essais (puisque l'objectif est toujours de réaliser un petit portfolio de gravures). Mais je ne vais pas pouvoir faire ça avant un moment ; disons que c'est un projet à long terme.







Et pour finir, un petit aperçu d'un autre projet. C'est un détail du crayonné pour une grande gravure à l'eau forte (50 par 70 cm) sur laquelle je travaille à quatre mains avec mon ami et coloc d'atelier Pierre-François Radice. Ou plutôt deux mains, puisque nous ne sommes pas ambidextres. 
Je ne sais pas du tout ce que ça donnera : je n'ai jamais fait ça et Pierre non plus.
Il y a encore beaucoup de travail avant de savoir si le résultat final est ou non à la hauteur de nos espérances.


Voilà. J'ai encore pas mal de choses en réserve, mais je m'arrête là pour aujourd'hui. 

2 commentaires:

  1. Pitié pour les pauvres yeux des vieux qui lisent ton blog ! Je me suis collée une fameuse migraine à déchiffrer ta planche :-) Mais ça en valait la peine, c'est beau, poétique et juste.
    Sinon, comme d'habitude j'aime ce que tu fais, ça n'a rien de nouveau. Il me tarde vraiment de voir un jour ce bestiaire réalisé en taille-douce, l'une des techniques que j'aime le plus.
    J'ai découvert Pierre-François Radice et je me demande bien ce que donnera votre collaboration car vos styles diffèrent un peu.
    En attendant ravie de pouvoir à nouveau admirer ton travail.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour tes compliments ! C'est vrai que c'est un peu petit pour bien lire la BD. Bon, la vérité c'est que je le fais un peu exprès parce que j'ai beaucoup plus de difficultés à assumer le texte que le dessin. :)

    RépondreSupprimer